Press Release

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Réseau international de stations réceptrices de RADARSAT

By SpaceRef Editor
October 9, 2001
Filed under , ,

Saint-Hubert, le 9 octobre 2001 – Les médias sont conviés à une table ronde
afin de rencontrer les représentants du Réseau international de stations
réceptrices de RADARSAT. Cet événement se déroulera le 11 octobre à 11 h 15
à l’Agence spatiale canadienne (ASC).


Alors que le satellite canadien RADARSAT-1 assure des services fiables pour
de multiples applications allant de la surveillance côtière à la
reconnaissance des glaces en passant par l’évaluation des dommages causés
par les inondations, le réseau de stations réceptrices suit la trajectoire
du satellite, puis reçoit, archive, traite et distribue les données… une
énorme quantité de données. Par exemple, chaque année le Centre canadien de
télédétection recueille et archive ainsi 30 téraoctets de données
satellitaires, l’équivalent de 430 000 disques compacts qui, empilés l’un
par-dessus l’autre, atteindraient presque le sommet de la Tour du CN.


Quoi: Table ronde pour les journalistes


Qui : Représentants des stations terrestres basées au Royaume-Uni et en
Chine, Pierre Engel de RADARSAT International et Satish Srivastava de
l’Agence spatiale canadienne


Quand: Le jeudi, 11 octobre 2001, de 11 h 15 à 12 h


Où: Centre de conférences, Agence spatiale canadienne, 6767, route de
l’Aéroport, Saint-Hubert


Des représentants de quatorze stations terrestres certifiées de RADARSAT
International se réuniront à l’Agence spatiale canadienne, à Saint-Hubert,
du 9 au 11 octobre, pour participer à la rencontre du réseau international
de stations réceptrices. Organisée conjointement par l’ASC et RADARSAT
International (RSI), cette rencontre aidera à mieux comprendre le rôle du
réseau de stations dans la cueillette et le traitement de données de
RADARSAT.


Ces stations réceptrices opérationnelles et certifiées possèdent l’expertise
et les ressources nécessaires -un élément clé du programme RADARSAT, puisque
qu’elles procurent à RSI ainsi qu’aux utilisateurs finaux des observations
continues en plus d’assurer la livraison de données en tout temps. Ces
ressources sont essentielles, car elles permettent d’avoir accès aux données
au moment et à l’endroit requis, particulièrement dans les cas de gestion de
catastrophes.


Le réseau de stations réceptrices contribuant à couvrir le monde entier
comprend : National Space Development Agency of Japan (Japon), Tromso
Satellite Station (Norvège), University of Puerto Rico at Mayaguez et
University of Alaska (États-Unis), Korea Earth Observation Centre (Corée),
Instituto Nacional de Pesquisas Espaciais (Brésil), Centre for Remote
Imaging, Sensing and Processing (Singapour), Defence Evaluation Research
Agency (Royaume-Uni), Australia Centre for Remote Sensing (Australie), King
Abdulaziz City for Science and Technology (Arabie saoudite), National
Research Council of Thailand (Thaïlande), Remote Sensing Satellite Ground
Station (Chine), McMurdo (Antarctique), Station de réception de Gatineau et
Station réceptrice de Prince Albert (Canada) ainsi que deux stations mobiles
américaines.


– 30 –


Pour plus d’information:


Carole Duval
Relations avec les médias
Agence spatiale canadienne
Tél. : (450) 926-4451
Cell. : (514) 914-5453
[email protected]
www.espace.gc.ca


Cory Rossignol ou Kate Stephens
Communications corporatives
RADARSAT International
Tél. : (604) 231-5000
[email protected] [email protected]
www.rsi.ca

SpaceRef staff editor.