Press Release

Roger-Gerard Schwartzenberg se Felicitie de la Reussite du Lancement d’Envisat

By SpaceRef Editor
March 2, 2002
Filed under ,

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG, ministre en charge de la politique de l’Espace, a adressé des messages de félicitations aux responsables de l’Agence spatiale européenne (ESA), du Centre national d’études spatiales (CNES) et d’Arianespace après le succès du 148ème lancement d’Ariane dans la nuit du 28 février au 1er mars et la mise sur orbite du satellite ENVISAT de l’ESA.

Le ministre a déclaréÊ:Ê “ÊJe tiens à saluer le remarquable travail accompli depuis l’échec du dernier lancement d’Ariane 5 par les équipes d’Arianespace, de l’ESA, du CNES et de l’ensemble de l’industrie européenne qui permet aujourd’hui de confirmer la maturité technique et opérationnelle du lanceur Ariane 5. Onze lancements d’Ariane 5 ont déjà été réalisés alors que nos concurrents américains n’ont toujours pas mis en service leurs nouvelles générations de lanceurs, le Delta 4 et l’Atlas 5.

Ce troisième succès de l’année, acquis seulement cinq jours après le lancement du satellite INTELSAT 904 par Ariane 4, montre une nouvelle fois la flexibilité du système Ariane ainsi que l’excellence et le professionnalisme des équipes du Centre spatial guyanais.

Il poursuit avec succès une année cruciale pour l’industrie européenne des lanceurs, tant sur le plan technique avec la mise en service de la version ESC A d’Ariane 5 à 10 tonnes, que sur le plan commercial dans un contexte concurrentiel encore accru. Je tiens à ce titre à me féliciter à nouveau du premier succès commercial de l’année remporté par Arianespace avec le contrat relatif au satellite SATMEX 6 d’une masse de 5,7 tonnes de l’opérateur de télécommunications mexicain SATMEX. Ce succès montre qu’Arianespace reste la référence sur le marché des lanceurs.

Il reste maintenant aux équipes de l’ESA et des industriels européens, notamment franais à mettre progressivement en service la charge utile d’ENVISAT. Tous mes vÏux de succès les accompagnent. Depuis deux ans j’ai en effet fortement soutenu le développement de l’utilisation des technologies spatiales au service de l’environnement, dans le cadre de l’Union européenne et de l’ESA avec le lancement de l’initiative GMES pour la surveillance de l’environnement et la prévention des risques, ou au niveau national avec l’engagement du programme Pléiades Cosmo-Skymed en coopération avec l’Italie.

ENVISAT d’une masse de plus de 8 tonnes, est le plus lourd satellite jamais construit par l’ESA et lancé par Ariane. Sa charge utile apportera une contribution essentielle à la compréhension de phénomènes essentiels pour l’avenir de notre planèteÊ: la compréhension du réchauffement climatique, l’évolution de la couche d’ozone, le suivi des forêts et des océans.

Comprendre les phénomènes à l’origine de ces changements puis anticiper leurs conséquences est devenu une préoccupation majeure au niveau des gouvernements et du grand public. L’Espace comme de faon plus générale la recherche peut et doit contribuer au développement durable. Aussi je me félicite de voir la France être le premier contributeur de ce programme de l’ESA.”

D’une masse de 8,2 tonnes, le satellite ENVISAT mesure près de 10 mètre de hauteur et aura une envergure de 25 m en orbite après déploiement de son panneau solaire et de son antenne radar. La France contribue à hauteur de 25 % à ce programme d’un montant d’environ 2,4 milliards d’Euros.

SpaceRef staff editor.