SpaceRef

SpaceRef


Le satellite canadien RADARSAT-1 -- aide les scientifiques a mesurer les changements climatiques en Antarctique

Press Release From: Canadian Space Agency
Posted: Wednesday, March 21, 2001

L'imagerie produite par RADARSAT-1, le renommé satellite canadien d'observation de la Terre, aide une équipe de scientifiques à répondre à des questions fondamentales sur le degré et l'étendue du changement climatique mondial en Antarctique. Cette initiative, la deuxième depuis 1997, est un projet conjoint de l'Agence spatiale canadienne et de la NASA.

Les premières analyses démontrent qu'en seulement trois ans, la marge glaciaire d'Amery a avancé de cinq kilomètres, alors que le glacier Shirase, situé dans le secteur de l'océan Indien, a reculé de douze kilomètres. Les scientifiques tentent de comprendre si ces modifications sont le résultat de pressions climatiques extérieures sur l'immense calotte glaciaire ou si elles résultent d'une instabilité épisodique et naturelle causée par les forces contrôlant l'écoulement du complexe glaciaire. Les nouvelles mesures de la vélocité prises lors de cette deuxième mission contribueront à apporter une réponse à ces questions.

<< La calotte glaciaire de l'Antarctique bouge lentement mais sûrement par la force même de son immense poids >>, a déclaré le chercheur principal du projet M. Kenneth C. Jezek, du Byrd Polar Research Center de la Ohio State University. << Cette mission nous fournit le premier cliché d'ensemble du mouvement des glaces et un nouveau regard important sur les causes et les modalités de ces modifications de la calotte glaciaire. De plus, en mesurant l'étendue et la vélocité de la glace en mouvement, et en estimant son épaisseur, nous pouvons déterminer dans quelle mesure la glace se détachera du plus grand réservoir d'eau douce de la planète pour aller disparaître dans l'océan. Ces calculs sont importants pour mieux comprendre l'influence de l'Antarctique sur l'augmentation annuelle du niveau de l'océan, d'environ deux millimètres par année. >>

Pour cette mission, le satellite RADARSAT-1 de l'Agence spatiale canadienne a braqué son radar sur la partie extérieure du continent deux fois au cours de chacune des trois périodes consécutives de 24 jours, qui se sont terminées le 14 novembre. << Cette mission était un défi pour nos professionnels, qui devaient piloter le satellite de façon très précise, en contrôlant l'orbite à 800 kilomètres d'altitude au moyen d'allumages périodiques des propulseurs à bord du satellite, afin de le positionner à moins de quelques centaines de mètres de sa position nominale pour chaque orbite >>, a expliqué Rolf Mamen, directeur général, Exploitation spatiale, à l'Agence spatiale canadienne. La navigation précise et les données provenant des six passages permettent de produire des cartes topographiques détaillées et de mesurer la vitesse des glaciers en mouvement.

Les deux missions scientifiques exécutées par RADARSAT-1 ont produit un nouvel ensemble de données de base pour la communauté scientifique, qui deviendront indispensables pour la surveillance de l'état de la calotte glaciaire de l'Antarctique. Et même si RADARSAT-1 a déjà dépassé sa durée prévue d'exploitation par l'Agence spatiale canadienne, cette même technologie d'avant-garde continue de produire de l'imagerie de qualité supérieure servant aux recherches sur les glaces polaires dans la région arctique du Canada.

RADARSAT-2, actuellement en construction par MacDonald Dettwiler and Associates, de la Colombie-Britannique, pour l'Agence spatiale canadienne, et dont le lancement est prévu pour 2003, contribuera à élargir les vastes archives de données déjà recueillies par RADARSAT-1. Ces satellites uniques d'observation de la Terre et l'équipe hautement professionnelle de l'Agence spatiale canadienne rendent un service important en fournissant des données clé à des clients opérant dans les domaines de la cartographie, la géologie, l'océanographie, la surveillance des glaces, l'agriculture, l'exploration des ressources naturelles, la gestion de l'aide lors de catastrophes partout dans le monde, et ils aident les scientifiques à mieux comprendre et mesurer les effets du réchauffement de la planète.

à propos des missions de cartographie de l'Antarctique

Fort du succès de la première cartographie complète du continent en 1997, RADARSAT-1 a été déployé à nouveau en novembre 2000 pour effectuer une deuxième mission de cartographie de l'Antarctique. Cette initiative était un projet conjoint de l'Agence spatiale canadienne et de la NASA. L'équipe scientifique comprend des membres du Byrd Polar Research Center de l'Ohio State University, le Jet Propulsion Laboratory de la NASA, les installations de RSO à l'University of Alaska, à Fairbanks, et de la Vexcel Corporation. Cette mission fait partie de la Earth Science Enterprise de la NASA, un programme de recherche à long terme destiné à étudier comment les activités humaines et les changements naturels affectent l'environnement mondial. à propos de l'Agence spatiale canadienne (ASC)

Créée en 1989 et établie à Saint-Hubert, au Québec, l'Agence spatiale canadienne coordonne tous les éléments du Programme spatial canadien. Sous son secteur d'activité unique, << Connaissances spatiales, applications et développement industriel >>, l'ASC chapeaute sept secteurs de service : Terre et environnement, Sciences spatiales, Présence humaine dans l'espace, Télécommunications par satellites, Technologies spatiales génériques, Services de spatioqualification et Sensibilisation. L'Agence spatiale canadienne se veut à l'avant-garde du développement et de l'application des connaissances spatiales pour le mieux-être des Canadiens et de l'humanité. - 30 - Pour plus d'information : Des animations seront diffusés sur NASA TV le 22 mars entre 16 h 30 et 21 h (GE-2, transpondeur 9C, bande C, 85 degrés de longitude ouest, fréquence 3888 MHz, polarisation verticale, audio mono à 6,8 MHz.

La mission : http://www.bprc.mps.ohio-state.edu/radarsat
Les images : http://www.jpl.nasa.gov/pictures/antarctica/
L'Agence spatiale canadienne et RADARSAT-1 : http://www.espace.gc.ca

André Leclair
Agent principal de communications
Agence spatiale canadienne
Tél. : (450) 926-4370
Courriel : andre.leclair@espace.gc.ca

// end //

More news releases and status reports or top stories.

Please follow SpaceRef on Twitter and Like us on Facebook.