SpaceRef

SpaceRef


Conseil ministériel de l'ESA: un nouvel élan pour l'Europe

Press Release From: Centre National d'Etudes Spatiales (CNES)
Posted: Wednesday, May 28, 2003

Claudie Haigneré, Ministre déléguée à la Recherche et aux Nouvelles technologies, se félicite du nouvel élan donné à l'Europe de l'espace lors du Conseil ministériel de l'ESA du 27 mai 2003.

Claudie Haigneré, Ministre déléguée à la Recherche et aux Nouvelles technologies, chargée de la politique spatiale, représentait la France au Conseil ministériel exceptionnel de l’Agence Spatiale Européenne du 27 mai. "C’est un succès remarquable pour l’Europe qui a su se rassembler autour des enjeux essentiels en vue de garantir de manière durable son accès à l’espace", a déclaré la Ministre.

L’ordre du jour portait notamment sur la stratégie européenne en matière de lanceurs au cours de la période 2003-2009 et au-delà. Celle-ci s’articule autour de trois objectifs fondamentaux : la sécurisation et la pérennisation de la filière Ariane, la mise en place d’un programme sur les lanceurs du futur, l’installation d’un pas de tir Soyouz en Guyane. Ces deux derniers points permettent de doter l’Europe d’une gamme de lanceurs et de préparer l’avenir dans le cadre d’un partenariat stratégique avec la Fédération de Russie.

L’ensemble des Etats membres est parvenu à un accord sur ces différents points, ainsi que sur l’engagement d’une partie des fonds du programme relatifs à la station spatiale internationale – couvrant le financement du premier ATV (Automated Transfer Vehicle – cargo automatique d’accès à la station).

Les financements requis pour assurer l’avenir de la filière Ariane s’accompagnent d’une importante réduction des coûts et d’une réorganisation complète du secteur des lanceurs, avec un seul maître d’œuvre industriel pour le système Ariane, EADS : le conseil a en particulier décidé de la nécessité d’identifier et de confier la responsabilité du lanceur à un seul maître d’œuvre pour le système Ariane. Arianespace est confirmée dans son rôle d’opérateur de lancement et de donneur d’ordre pour la production, l’ESA étant le donneur d’ordre pour les développements. L’ESA continuera à faire appel aux compétences reconnues du CNES (direction des Lanceurs) dans un cadre contractuel renouvelé. La France confirme son niveau d’engagement à plus de 50% du programme Ariane. La nouvelle organisation utilisera pleinement le capital humain investi par la France depuis 40 ans, au CNES et dans l’industrie, qu’elle met au service de l’Europe. En effet, le capital humain européen doit fructifier car il est indispensable à la garantie d’accès à l’espace pour l’Europe dans la durée face à une compétition internationale puissante.

Concernant la préparation de l’avenir des lanceurs européens, la France a indiqué son intention de participer à hauteur de 34% au programme des lanceurs du futur en coopération avec la Russie (FLPP – Future Launcher Preparatory Programme). La détermination de la France et l’esprit de coopération très positif de tous les Etats membres ont permis, dès le premier tour de table indicatif, de réunir plus de 60% du financement du pas de tir Soyouz en Guyane ; la souscription est ouverte jusqu’à fin 2003.

Enfin, les Etats ont rappelé leur volonté de voir se développer une coopération entre l’Agence Spatiale Européenne et l’Union européenne.

Madame Haigneré a déclaré à l’issue de la conférence :

"J’ai la profonde conviction que ce Conseil marque un tournant historique dans l’élaboration d’une stratégie européenne, en matière de lanceurs, certes, mais également une étape décisive dans la construction toujours plus ambitieuse de la politique spatiale européenne. L’approfondissement des relations entre l’Union européenne et l’Agence Spatiale Européenne, et l’engagement des Etats membres pour une alliance stratégique avec la Russie sont des éléments très positifs. Je me félicite des résultats de cette journée et je remercie de leur action et de leurs efforts communs, le CNES, l'Agence Spatiale Européenne, les industriels et les Etats membres, sans lesquels n’auraient pas pu aboutir les accords conclus aujourd’hui, mais également hier, par la finalisation de la souscription du programme Galileo et le lancement effectif de la phase de développement de ce programme stratégique pour l’Europe. 

L’espace est plus qu’un enjeu technique ou économique : c’est un enjeu stratégique. C’est pourquoi l’alliance avec la Russie est fondamentale pour l’Europe. Par son action, sa détermination et son engagement concret, en particulier pour la coopération avec la Russie, la France témoigne de la vision et la volonté ambitieuses qu’elle défend pour la politique spatiale européenne."

Contacts presse 

Ministère:

Muriel Elghouzzi, tél : 01 55 55 83 28

CNES :

Eliane Moreaux, tél : 01 44 76 76 87

// end //

More news releases and status reports or top stories.

Please follow SpaceRef on Twitter and Like us on Facebook.