SpaceRef

SpaceRef


L’étude d’alitement de longue durée menée par l’ESA, le CNES et la NASDA 

Press Release From: Centre National d'Etudes Spatiales (CNES)
Posted: Wednesday, January 15, 2003

premiers résultats importants dans le domaine des vols spatiaux et de la santé.

  Une étude d’alitement de longue durée a été conduite en 2001 et 2002 par les Agences spatiales européenne (ESA), française (CNES) et japonaise (NASDA) avec des applications intéressantes dans le domaine des vols spatiaux et de la santé en général. L'objectif principal de cette étude était d’analyser les modifications des muscles et du squelette qui interviennent durant un vol spatial de longue durée et d'évaluer des  méthodes permettant de prévenir ces modifications.

Cette étude a utilisé le modèle d’alitement anti-orthostatique (position allongée avec inclinaison à moins 6°- tête vers le bas). Les 25 participants volontaires sont restés dans cette position pendant 90 jours, la position allongée à moins 6 degrés ayant été retenue comme celle simulant le mieux les effets de l’environnement spatial microgravitationnel. Chacune des campagnes a duré 120 jours au total : 90 jours d’alitement, précédés d’une phase préparatoire de 15 jours et suivis d'une phase de rétablissement de 15 jours.

Pendant l'étude, les sujets ont subi un certain nombre d’examens physiologiques dont certains pratiqués au cours des exercices physiques, des examens d’ostéodensitométrie (mesure de la densité osseuse) et d’imagerie par résonance magnétique. Des biopsies musculaires et des analyses biochimiques complètes d’échantillons biologiques ont également été réalisées.

Les protocoles de recherche ont été proposés par des chercheurs européens en réponse à un appel à propositions de l'ESA, ainsi que par des scientifiques de la NASDA, principalement dans le domaine de la physiologie osseuse. Plus de 60 scientifiques du Japon et de huit des États membres de l'ESA ont pris part à cette étude.

Les résultats préliminaires de l'étude d’alitement de longue durée montrent que les sujets qui ont fait de l’exercice physique (bref et intensif tous les 3 jours) durant une période de 90 jours ont une perte moins importante de leurs muscles. Cette observation a été notamment vérifiée pour la masse et la force musculaire. Dans le cadre de cette étude de simulation de la microgravité, on a pu observer une déminéralisation des os de soutien tels que ceux des jambes. L'étude a également montré que l’administration préventive d’un bisphosphonate, un médicament destiné à prévenir l’ostéoporose, permet de réduire significativement les effets de l'apesanteur simulée sur la perte osseuse.

Un an après la fin de l'étude, les sujets sont toujours sous surveillance et l’analyse des données obtenues continue. Cette expérience devrait donner lieu à un grand nombre de publications importantes dans le domaine.

"Ce projet d’alitement de longue durée témoigne de l'engagement permanent de l'ESA en faveur de la recherche spatiale pour améliorer notre vie" a indiqué Jörg Feustel-Büechl, Directeur des Vols Habités à l'ESA, "et il illustre comment la recherche spatiale peut aider à résoudre des problèmes rencontrés sur Terre".

Il s’agit de l’étude d’alitement en décubitus anti-orthostatique la plus complexe et la plus longue jamais entreprise en Europe. Elle présente des implications importantes pour le développement des méthodes de médecine préventive, dites "contre-mesures", destinées à pallier les effets néfastes des vols spatiaux de longue durée.

Du point de vue médical, elle devrait permettre d’approfondir la connaissance que nous avons des effets de l'immobilisation et/ou de l'inactivité sur le système cardio-vasculaire et sur les tissus musculaires et osseux, et d’améliorer le traitement et le rétablissement des patients hospitalisés ou alités.

Une rencontre avec l’équipe de MEDES (Institut de Médecine et de Physiologie Spatiale) et les volontaires de la deuxième campagne sera organisée le 16 janvier 2003 à 15 heures à la Cité de l’Espace.

 

// end //

More news releases and status reports or top stories.

Please follow SpaceRef on Twitter and Like us on Facebook.