MiniPCR Research For Genes In Space

©ESA

Genes In Space

Thomas Pesquet: Megan working on the Boeing/miniPCR bio Genes in Space-8 experiment. Students can propose cells to examine their DNA and how they adapt to spaceflight.

This time it is the liver, which I know from biology lessons is one of the only organs that can regenerate on its own, so I think this choice is bound to reveal interesting data. Thank you Megan as always for the colours you never fail to add to my social media posts. According to the fashion-guidelines of Shane, Mark, Aki and myself, there are only three colours for shirts: black, navy blue, and grey. Life here would for sure be less colourful without you...

⚕️ 💊 Megan et l'expérience 🇺🇸 Genes in Space qui a notamment recours à la méthode... PCR ! Même méthode que pour la détection du coronavirus - sauf qu'on étudie l'ADN de cellules de foie pour mieux comprendre les changements d'expression des gènes dans l'espace.

Ici beaucoup de médicaments n'ont pas le même effet que sur Terre... Alors un étudiant américain a eu l'intuition que les enzymes du foie qui métabolisent la plupart de ces derniers y sont peut-être pour quelque chose, et c'est l'objet de cette expérience. Megan a aussi utilisé une technologie qui se sert de la fluorescence pour l'étude de l'expression des gènes qui contrôlent les enzymes en question. Un appareil adapté à nos conditions spatiales et qui pourrait être utilisé sur 🌍 dans les zones isolées. 💪

Credits: ESA/NASA-T. Pesquet larger image

Please follow SpaceRef on Twitter and Like us on Facebook.